LE SAVIEZ-VOUS ?

Si vos recettes annuelles de location de chambre meublée ne dépassent pas 32 900 €, vous relevez du régime micro-BIC (loueur meublé non professionnel) : vous n'êtes alors imposé que sur 50 % de vos recettes. Au-delà de ce plafond (ou si vous le choisissez), vous êtes soumis au régime d'imposition réel.

Vous pouvez d'autre part bénéficier d'une exonération d'impôt sur la totalité de vos recettes, si les conditions suivantes sont réunies :

  • la chambre que vous louez fait partie de votre habitation principale

  • elle constitue la résidence principale de votre locataire

  • vous demandez un loyer raisonnable, ne dépassant pas des plafonds fixés par l'administration fiscale (Pour 2018, le loyer hors charges annuel par mètre carré de surface habitable ne doit pas dépasser 185 € en Île-de-France et 136 € dans les autres régions).

Dans tous les cas, accueillir un étudiant au sein de votre logement est un excellent moyen de bénéficier de revenus complémentaires.